notre organisation

Le Club des Six propose à ses colocataires des lieux de vie « comme à la maison ». Les espaces communs sont décorés et aménagés par l’association et chaque colocataire s’approprie son espace privé. Le modèle économique permet à toute personne de s’installer dans la colocation, quelle que soit sa situation financière. L’aide humaine repose sur un principe de mutualisation partielle, les frais de vie sont partagés à proportions égales. Selon les projets et les besoins des communes, nous avons la possibilité de construire un lot de logements sociaux. Ce voisinage immédiat représente une opportunité supplémentaire d’inclusion pour nos colocs.

L'espace de vie

Nos colocations sont installées dans de grands appartements ou maisons rénovées et réhabilitées d’une surface moyenne de 360 m2. Elles se composent de jolis espaces individuels (chambre et salle de bain privatives) et de belles pièces communes (salon, cuisine, buanderie, médiathèque, …). Chaque colocataire personnalise sa chambre comme il le souhaite ; nous nous chargeons d’équiper les espaces communs.

Une colocation type comporte :

  • 6 chambres destinées aux colocataires permanents,
  • 1 appartement tremplin pour nos colocataires en acquisition d’autonomie et aspirant à un logement autonome,
  • 1 chambre d’amis pour les invités et les colocs en séjour temporaire. Nous pouvons par exemple accueillir en séjour-test une personne handicapée candidate à la colocation.

MAÏLYS CANTZLER
Fondatrice du Club des 6

“Sabrina, ma sœur cérébrolésée pour qui a été développé ce projet, nous inspire au quotidien dans l’essaimage sur toute la France de nos Villas pour personnes en situation de handicap et nous prouve que l’on peut contribuer à rendre l’impossible… possible..”

Devenir coloc

L’arrivée d’un nouveau colocataire repose principalement sur le libre choix des colocataires déjà présents par un système de cooptation. Une période d’intégration faite de plusieurs séjours tests permettra au candidat d’observer le fonctionnement de ce nouveau lieu de vie, aux colocataires de s’exprimer quant à la demande, à la famille de se préparer à la séparation, à l’équipe d’intervenants d’évaluer le besoin en accompagnement.

  • Préparation du futur colocataire à son environnement

  • En dehors des séjours temporaires, qui sont voués à être limités dans la durée, les personnes qui se préparent à rejoindre la colocation le font pour du long terme. Dans tous les cas de figure, séjours temporaires ou définitifs, à l’ouverture ou au sein d’un site déjà ouvert, le processus de préparation à l’entrée est capital pour assurer la bonne intégration et l’épanouissement de chacun.

    Les demandes peuvent émaner de la part de familles, d’associations, d’établissements ayant identifié des personnes pour qui cette solution serait plus adaptée et qui en auraient émis le souhait. Pour préparer un séjour test, différents entretiens entre les proches et l’équipe, et éventuellement les professionnels en charge de leur suivi, des visites de la colocation et des rencontres entre la personne et le groupe de colocataires sont organisées.

    Dans le cadre d’une installation définitive au sein de la colocation, nous tenons compte de la différence que présente l’arrivée d’un colocataire dans un contexte d’ouverture de site – tous sont alors « nouveaux » et le groupe se constitue ensemble – et l’arrivée d’un colocataire au sein d’un groupe déjà constitué et habitué à vivre ensemble. C’est d’ailleurs ce groupe qui donnera son accord ou non à la demande ; les personnes déjà présentes choisissent leur(s) nouveau(x) colocataire(s) par un système de cooptation. Les colocataires déjà présents participent activement à cette intégration et l’équipe sera particulièrement attentive à l’adaptation de la personne à son nouvel environnement humain.

    Nous avons identifié plusieurs phases dans le parcours d’arrivée d’un nouveau colocataire :

  • PHASE 1 : candidatures. Tout candidat est invité à compléter le dossier de candidature (ce dossier de présentation est complété par le candidat et ses proches). Un dossier est également complété par l’équipe médicale en charge de son suivi. Un document « Philosophie du Club des Six » est également remis au candidat afin de s’assurer de l’adéquation entre le projet du Club des Six et celui de la personne.

  • PHASE 2 : analyse des candidatures. Les dossiers de candidature sont analysés au regard des critères de chaque colocation (besoins de prise en charge, degré d’urgence).
    Les réponses négatives (en cas de besoin d’assistance médicale quotidienne par ex.) font l’objet d’un écrit, et, si souhaité, d’un RDV physique expliquant les motifs du refus. 
    Les réponses positives donnent lieu à un RDV avec le/la responsable de la colocation, sur site ou sur le lieu de résidence actuel du candidat, afin de détailler les besoins et d’analyser la compatibilité du projet de vie du candidat avec l’offre proposée.
    Si le souhait du candidat est confirmé et que notre offre correspond à ses besoins, il est invité à séjourner en phase « test » au sein de la colocation.

  • PHASE 3 : séjours d’acclimatation. L’arrivée d’un nouveau colocataire au sein d’un groupe déjà constitué repose principalement sur le libre choix des colocataires. Plusieurs séjours tests permettront au candidat d’observer le fonctionnement de ce nouveau lieu de vie, aux colocataires de s’exprimer quant à la personne candidate, à la famille de se préparer à la séparation et à l’équipe d’intervenants d’évaluer le besoin en accompagnement de la personne. 2 à 3 séjours d’acclimatation sont ainsi prévus au sein du site choisi, le dernier séjour étant d’une durée minimum d’un mois. Ces séjours se déroulent sur des durées croissantes (1-2 semaines / 2-4 semaines / 1-2 mois) et sont entrecoupés par des retours au lieu de résidence actuel, afin que chaque partie puisse faire son bilan entre deux séjours. Lors de ces séjours, l’équipe d’intervenants s’assure de la volonté du candidat à choisir ce mode de vie. A l’issue du dernier séjour, le candidat et les autres colocataires sont invités à s’exprimer quant à la décision finale.

  • Droit des habitants

  • Les colocataires signent un bail qui les protège des loyers impayés par leurs pairs, ainsi que la Convention de partage des frais d’hébergement. La colocation devient la résidence principale du nouvel entrant.

    Chacun signe un contrat individuel d’aide à domicile en mode prestataire avec une Société de Services à la Personne ou autre service d’accompagnement ainsi que la Charte du Bien Vivre Ensemble et la Charte des droits et des libertés de la personne accueillie.

    L’ensemble des documents susmentionnés pourront vous être fournis sur demande.

  • Accompagnement à la sortie de la colocation

    Il n’y a pas d’autres limites à la durée de présence d’un colocataire que les manquements à la Charte du Bien Vivre Ensemble (danger pour lui-même, ses colocataires ou pour les intervenants) ou une situation médicale contre-indiquant son maintien à domicile de manière temporaire ou définitive. En cas de sortie, le Coordinateur/rice accompagnera la personne dans la suite de son parcours et l’aidera à rechercher et visiter des lieux alternatifs, en lien avec sa famille et/ou son tuteur.

L'accompagnement

  • Le Club des Six est le domicile privé des colocataires – ils accueillent donc les intervenants chez eux.
  • L’équipe est pluridisciplinaire (Accompagnant Educatif et Social, Aide-Soignant, Auxiliaire de Vie Sociale) et animée par un Educateur Spécialisé ou de niveau équivalent.
  • Le principe fondamental repose sur la mise en commun partielle des heures d’accompagnement attribuées à chaque colocataire. En effet, à lui seul, un colocataire ne peut pas vivre de manière indépendante avec quelques heures d’aide par jour. La mise en commun partielle des heures par le groupe des 6 colocataires leur permet de bénéficier d’une assistance 24h/24 et 7j/7.
  • La société d’aide à domicile Cap’Services spécialisée dans l’accompagnement en habitat inclusif propose d’intervenir au sein des colocations Le Club des Six. Les colocataires restent libres de faire appel à tout autre prestataire.

Un modèle vertueux

  • Nos colocations sont financièrement accessibles à tous et préservent un reste à vivre pour nos colocataires.
  • Les communes qui nous accueillent bénéficient de la création d’emplois et, si elles le souhaitent, de logements sociaux sur leur territoire. Elles participent à un projet social innovant sans aucune participation financière et sans se porter caution.
  • Le coût de nos lieux de vie est deux fois moins élevé que celui d’un établissement médico-social.

Nous faisons partie du groupement solidaire HOMNIA, reconnu d’utilité sociale et constitué d’une quinzaine de collaborateurs assurant tous les services support. Notre projet est financièrement autonome et indépendant de toute subvention. Chaque membre du groupement consacre à l’association Le Club des Six une partie de son résultat ou de son chiffre d’affaires pour financer son projet social.

Les acteurs qui composent HOMNIA :

 

  • L’association Le Club des Six regroupe les colocataires, leurs familles et proches ainsi que les bénévoles qui souhaitent ponctuellement s’investir dans des actions solidaires.

 

  • Cap’Solidarité, agréée ESUS, acquiert les terrains auprès des collectivités pour y construire les bâtiments composés d’une colocation pour adultes handicapés et, selon les projets et les besoins de la commune, de logements sociaux. Certains projets consistent à réhabiliter des bâtiments ou des maisons individuelles. Une fois le bâtiment achevé, Cap’Solidarité est le bailleur des logements créés.

 

  • Cap’Services : il est l’employeur d’intervenants diplômés dans le secteur médico-social et spécialisés dans l’accompagnement en habitat inclusif. Ses services sont proposés aux colocataires du Club des Six, qui restent libres de choisir leur prestataire de services d’aide à domicile. Leur rôle est d’assurer la sécurité, l’assistance, l’animation, la stimulation et les liens sociaux des colocataires.

Coûts et frais

  • Le loyer et les frais d’hébergement

  • Les loyers perçus varient selon la localisation du site et la superficie de l’espace privatif (de 350 à 500 €/mois).

    L’association Le Club des Six veille à optimiser les frais d’hébergement pour que chaque colocataire puisse bénéficier du reste à vivre le plus élevé possible. En moyenne, ces frais partagés s’élèvent 350 € / mois et par colocataire (électricité, gaz, eau, courses alimentaires, télécommunications, assurances, équipements des espaces communs, coûts liés au véhicule PMR, etc.)

    Les Allocation Adulte Handicapé (AAH), Majoration Vie Autonome (MVA) et Logements (AL) peuvent aider les colocataires à financer ces frais. Ils seront accompagnés par l’équipe dans leurs démarches administratives.

  • Les frais d’aide humaine

  • Les frais d’aide humaine sont pris en charge par la mutualisation des heures de PCH (Prestation Compensatoire du Handicap) ou équivalent. Cette mutualisation permet de fonctionner sans reste-à-charge pour les colocataires.